Perspectives concrètes en matière de numérique en Afrique

Que d’excellentes nouvelles durant cette première moitié de l’année. Non seulement, la BAD (Banque africaine de développement) tente de prioriser l’intégration régionale dans sa démarche pour renforcer les projets axés dans le domaine bancaire, commercial et celui du transport. Mais Vivatech, dont la seconde édition s’est tenue en mai dernier, avait marqué le début d’une belle aventure dans laquelle le Président Emmanuel Macron (France), en présence du Président Macky Sall (Sénégal) et du Président Paul Kagamé (Rwanda), annonçait qu’un fonds de 65 millions d’euros permettra de soutenir les startups africaines. C’est ainsi que Digital Africa est née. Son objectif : donner la possibilité aux porteurs de projets africains dans le domaine du numérique, d’accéder plus facilement au financement. 

À Abidjan, c’est Facebook qui a lancé son programme de soutien destiné aux PME. Dans un premier temps, l’initiative concerne 10 000 PME. Son objectif : offrir la possibilité aux intéressés de bénéficier d’une série de formations offertes gratuitement, relatives au marketing en ligne.  

Dans le but d’exploiter le potentiel de croissance et de participer à l’accélération du développement du continent africain, les initiatives se multiplient. 

Tandis que la Banque Mondiale a déclaré en avril 2018, lors de sa conférence à l’auditorium Preston, au siège du Groupe que “L’Afrique est la région du monde qui a le plus à gagner de la révolution numérique. Les nouvelles technologies peuvent en effet permettre aux pays africains de s’affranchir du processus de développement traditionnel pour sauter des étapes et accélérer leur croissance économique, mais aussi de gérer leurs ressources plus efficacement et d’étendre l’accès aux services essentiels même aux populations les plus vulnérables.” 

Par ailleurs, la 4e édition des Rencontres Africa se tiendra respectivement au Maroc et au Sénégal. Au Maroc, le 22 octobre 2019, puis ce sera au tour du Sénégal les 24 et 25 du même mois. 10 conférences et 25 colloques sont prévus. Plus de 9000 décideurs français, européens et africains ont déjà participé à ces rencontres visant à renforcer la coopération économique entre la France et l’Afrique. 30 pays d’Afrique seront représentés dans les secteurs suivants : Industrie du BTP, Industrie de l’Energie, Agro-industrie, Industrie de la santé, et bien sûr l’Industrie du Digital. 

Rappelons aux professionnels des Technologies de l’information et de la communication que du 12 au 13 Novembre 2019 se tiendra à Montréal, la seconde édition du Forum sur l’opportunité numérique africaine ; SITIC Africa-Canada, organisé par Tunisie-Afrique-ExportContacts Monde et l’Association Opportunité numérique africaine. En principe, conférences, colloques et ateliers s’ajoutent aux rencontres B2B orientées vers des solutions numériques, qui permettront aux décideurs africains et aux entrepreneurs canadiens de parler en termes de perspectives viables, de réalisations concrètes et de futurs partenariats. 

Rédigé par Ika Rosira