Viettel Global’s success in rural areas for low-income people

Viettel Global, Vietnam’s leading telecom operator, is growing and gaining more and more importance across the African continent through their mobile operators like LumitelMovitel and Nexttel and this is just the start of it. 

After 3 years in Cameroon, and in cooperation with BestCam, Nexttel became a major operator in the country with more than 5 million subscribers. But that’s not all, with their second operator Movitel they land in Mozambique where they realize an impressive growth in 5 years thanks to their targeted clientele: a low-income clientele living in rural areas. A target well known in Africa. Their market share is approaching the 50% mark with around 9 million subscribers out of the 19 million users in Mozambique. Moreover, it is the only operator available since the tropical cyclone slammed the country in March 2019. 

In 2015 it is in Tanzania under the brand Halotel that Viettel starts their new business. They rise to the 4th place customer wise but in a more competitive market than the two previous ones. 

But it is in Burundi that they impress the most by being the first ever telephone operator, through Lumitel, to spread internet in 4G in the whole country since last December. 

After the success achieved in these four countries, Viettel Global has West Africa in the back of their mind. They are in advanced talks with Burkina Faso, but it is not a done deal yet. The Viettel team is overflowing of confidence in this market where their offerings are perfectly in line with the demand of the African continent: A « low cost » internet connection that can be used in rural areas, making the access to ICT’s on the continent easier and easier. 

written by Mathieu HUMERY 

La réussite de Viettel Global en zones rurale pour les personnes à faible revenu

Viettel Global, premier opérateur de la télécommunication au Vietnam, prend de plus en plus d’ampleur sur le continent Africain à travers ces opérateurs de téléphonie mobile comme LumitelMovitel ou encore Nexttel et ce n’est que le début. 

Après 3 années implantés au Cameroun, et en coopération avec l’entreprise BestCam, Nexttel est un opérateur majeur du pays avec 5 millions d’abonnés. Mais ils ne s’arrêtent pas là, avec leur deuxième opérateur Movitel, ils débarquent au Mozambique où ils réalisent une croissance rapide en 5 ans grâce à leur cible: une clientèle à faible revenu vivant dans des zones rurales.  

Une cible bien présente en Afrique. Leur part de marché s’approche à grands pas des 50% avec environ 9 millions d’abonnés sur les 19 millions présents en Mozambique. De plus c’est le seul opérateur à avoir repris leur service depuis le cyclone tropical qui a touché le pays au mois de mars 2019. 

En 2015, c’est en Tanzanie que la marque Halotel voit le jour, toujours contrôlé par Viettel. Ils montent à la 4eme place en termes de clients sur un marché plus concurrentiel que les 2 précédents. 

Mais c’est au Burundi qu’ils impressionnent le plus en étant le premier opérateur téléphonique, Lumitel, distribue l’internet 4G à l’échelle nationale depuis décembre dernier. 

Après le succès obtenu dans ces 4 pays, Viettel Global a l’Afrique de l’ouest en ligne de mire. Ils sont en pleine négociations avec le Burkina Faso et ce n’est pas fini.  

Les dirigeants débordent de confiance dans ce marché où leurs offres correspondent parfaitement à la demande du continent Africain :  Une connexion internet « à bas coûts » utilisable dans les zones rurales garantissant l’accès aux TIC sur le continent automatiquement. 

Rédigé par Mathieu HUMERY